Gaz naturelInnovation & Technologies

L’avenir de l’automobile serait-il au gaz naturel ?

On peut en effet se poser la question car de plus en plus de véhicules roulent au gaz naturel, que ce soient les voitures, les poids lourds, les taxis ou même les bus de certaines grandes villes. En 2015, une étude statistique révélait que plus de 22 millions de voitures au gaz naturel roulaient dans le monde. Et ce chiffre pourrait bien être multiplié par trois d’ici 2020, d’après une estimation réalisée par l’association européenne du véhicule au gaz naturel (NGVA Europe) et l’International Gas Union (IGU).

Cette forte progression des véhicules au gaz naturel s’explique par le nombre de plus en plus grand des modèles issus des grandes marques automobiles mais aussi par l’amélioration des infrastructures d’approvisionnement. Chaque jour, le réseau des stations délivrant du gaz naturel augmente dans le monde. Au Luxembourg, six stations sont déjà en service : au Findel, à Luxembourg Merl, à Schifflange, à Bascharage, à Lintgen et à Remerschen. Et deux autres stations à Wasserbillig et à Diekirch sont actuellement à l’étude.

Mais pourquoi un tel engouement pour ces véhicules ? Quels avantages présentent-ils par rapport aux autres ? Rouler au gaz naturel n’est-il pas plus cher et surtout plus dangereux ? Avant de répondre à toutes ces questions, commençons par expliquer ce qu’est le gaz naturel pour véhicules.

Un gaz comprimé, pas liquéfié

Composé essentiellement de méthane (minimum 85%), le GNV, ou gaz naturel pour véhicules, est comprimé à une pression de 200 bars et stocké dans un réservoir adapté du véhicule. Le gaz comprimé peut aussi bien être du gaz naturel (le gaz classiquement utilisé pour se chauffer ou cuisiner) que du biogaz (bioGNV), un gaz issu de la méthanisation des déchets et épuré pour être suffisamment concentré en méthane. Le GNV n’est pas à confondre avec le LPG, un gaz liquide comprimé à 5 bars et dérivé du pétrole. Il est d’ailleurs rigoureusement interdit de faire le plein de gaz naturel dans une voiture fonctionnant au gaz liquéfié car il y a un risque immédiat d’explosion !

Deux types de véhicules acceptent le gaz naturel. Les véhicules à traction monovalente fonctionnent uniquement avec du gaz naturel et disposent d’un réservoir à gaz plus volumineux. Les véhicules à traction bivalente peuvent aussi bien fonctionner avec du gaz naturel qu’avec de l’essence. Le bouton pour passer d’un mode à l’autre est intégré dans le tableau de bord et peut être actionné lors du trajet sans aucune influence sur la conduite. Grâce à leurs deux réservoirs, les voitures à traction bivalente peuvent parcourir des distances plus grandes.

Quels sont les avantages du GNV ?

Ils sont de deux ordres. Rouler au gaz naturel est plus respectueux de l’environnement. Le gaz naturel n’émet pratiquement pas de particules fines, rejette moitié moins d’oxydes d’azote et respectivement 27% et 12% de CO2 en moins que l’essence et le diesel (dans le cas du bioGNV, la réduction des émissions de CO2 est proche de 100%). De plus, les moteurs fonctionnant au GNV sont deux fois plus silencieux.

L’autre avantage est économique. Même si le prix d’achat d’une voiture roulant au gaz naturel est jusqu’à 3.000 euros plus élevé qu’une voiture à essence, le surcoût est rapidement amorti grâce à des frais de carburant beaucoup plus avantageux. Les frais pour un trajet de 100 km avec une voiture au gaz naturel sont réduits de 50% par rapport à une voiture à essence et d’environ 30% par rapport à une voiture diesel.

Les voitures au gaz naturel sont-elles dangereuses ?

 La réponse est non. Entrer dans un parking couvert ou souterrain n’est pas plus dangereux qu’avec une voiture à essence ou diesel. Lors d’une éventuelle fuite, le gaz s’évapore car il est plus léger que l’air et est absorbé par le système de ventilation. Et, en cas d’accident, la voiture ne risque pas de prendre feu. Les réservoirs de gaz sont fabriqués en acier spécial pouvant résister à une pression de 600 bars. Sur certains modèles, les réservoirs sont même fixés dans une construction en acier pour éviter le moindre déplacement en cas de collision.

Propre, économique, fiable : le gaz naturel est sans conteste un carburant qui tient la route.

Join the discussion

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.