Innovation & TechnologiesSmart Meter

Consommez mieux grâce aux compteurs intelligents

D’ici à 2020, des compteurs intelligents gaz et électricité équiperont 95% des foyers luxembourgeois. Grâce à cette nouvelle génération de compteurs, les consommateurs pourront mieux maîtriser leurs dépenses énergétiques et les réseaux de distribution seront encore plus efficaces, plus stables et plus sûrs.

Ces nouveaux compteurs sont dits intelligents (smart meters) parce qu’ils peuvent enregistrer et envoyer des données à distance et à des fréquences très rapprochées (tous les quarts d’heure pour l’électricité et toutes les heures pour le gaz). Une fois installés chez les clients, ils communiquent via les câbles électriques à basse tension avec des concentrateurs installés dans les nombreux postes de transformation du pays. Ces concentrateurs peuvent être comparés à des routeurs informatiques par lesquels circulent les données de consommation. Celles-ci sont transmises via un système central aux gestionnaires de réseaux qui les mettent à disposition des fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel.

Un système avantageux pour tout le monde

Les avantages sont nombreux. Tout d’abord pour les consommateurs : une intervention humaine n’est plus nécessaire pour relever les compteurs et grâce à la mise à disposition des informations collectées par ces compteurs intelligents, vous pourrez mieux gérer votre consommation. Pour les fournisseurs : ceux-ci pourront désormais éditer des factures sur base de la consommation réelle et non plus sur base d’acomptes estimés, réaliser des prévisions plus fines et ainsi optimiser leurs achats énergétiques, ce qui, in fine, se traduira par des tarifs plus flexibles pour leurs clients. Enfin pour les gestionnaires de réseaux et Creos en particulier dont le rôle est de distribuer et de transporter l’énergie. Actuellement, le centre de pilotage (Dispatching) de Creos situé à Heisdorf contrôle les réseaux électriques de haute et moyenne tension du pays. L’installation de ces compteurs intelligents permettra à l’avenir d’ajouter de nouvelles fonctionnalités et d’étendre ce contrôle au fur et à mesure aux réseaux basse tension. L’énergie de demain sera mieux répartie en fonction des besoins et les risques de panne seront encore plus réduits.

Un opérateur commun pour mutualiser les coûts

Mais, pour l’heure, le premier grand défi consiste à mettre en place ces compteurs intelligents partout dans tout le pays. D’ici à 2020, les gestionnaires de réseaux auront équipé jusqu’à 95% des foyers. En 5 ans à peine, quelque 300.000 compteurs d’électricité et 80.000 compteurs de gaz seront remplacés. Pour coordonner cette opération d’envergure et exploiter le système central commun, une structure a été créée en novembre 2012. Elle a pour nom Luxmetering.

Ce groupement d’intérêt économique (G.I.E.) rassemble les 7 réseaux de distribution électricité et gaz présents sur le territoire (Creos, Electris, Sudgaz, Sudstroum, les villes de Diekirch, Dudelange et Ettelbruck). Il a pour objectif de mutualiser les coûts et de prendre en charge, étape par étape, toutes les opérations communes liées au comptage intelligent.

« Notre première activité consiste à définir et à mettre en place une infrastructure nationale de collecte et de gestion des données », explique Paul Hoffmann, directeur de Luxmetering. C’est en effet par cette plate-forme nationale gérée par Luxmetering que transiteront de manière cryptée toutes les données de consommation envoyées par les concentrateurs avant d’être redistribuées aux gestionnaires de réseaux, puis aux différents fournisseurs d’énergie.

« Les gestionnaires de réseaux ont défini un cahier des charges et sélectionné des fournisseurs dans le but de mettre au point du matériel identique pour tout le pays, que ce soit au niveau des compteurs électriques et gaz ou des concentrateurs. Chaque gestionnaire de réseaux aura à sa disposition le même matériel et chaque client final sera équipé du même type de compteur », poursuit Paul Hoffmann.

Déploiement national localité par localité

 À partir du 1er juillet 2016 commencera la phase de déploiement national jusqu’à fin 2019 pour les compteurs d’électricité et fin 2020 pour les compteurs de gaz. « Pour des raisons de logistique et d’économie, ce déploiement sera organisé par zones géographiques, de localité en localité. Concrètement, les gestionnaires de réseaux vont installer toute la chaîne d’équipements dans une région donnée. Les clients pourront ainsi profiter plus rapidement des bénéfices du comptage intelligent. Le choix de ces régions dépendra en grande partie des différents gestionnaires de réseaux et de leurs priorités. »

« Luxmetering restera une petite structure », conclut Paul Hoffmann. « Tout le système de comptage intelligent a été conçu pour fonctionner de manière entièrement autonome avec très peu de ressources humaines. Les opérateurs présents dans le Centre de contrôle national de Luxmetering auront comme tâches principales de vérifier que tout fonctionne bien et de gérer les éventuelles anomalies. »

13364-07_CRE_Graphique Smart Meter_C01

 

Join the discussion

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.